Thérapeutes

\r\n

en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur et 28 invités en ligne.

Hypnose

AUDRAIN-SERVILLAT Bernadette

Hypnose à Nantes RezéHypnose Ericksonienne, Thérapies Brèves

Psychothérapeute, Diplômée de l'Université de Nantes.

Activité libérale de consultation de psychothérapie au CITI, Centre Interdisciplinaire de Thérapie Intégrative

Intervenante dans le cadre du Réseau Diabète 44

Animatrice de groupes de paroles à l'Unité de Soins Palliatifs du CHU de Nantes.

Chargée d'Enseignement à l'Institut Milton H. Erickson de Rezé

Intervenante aux Congrès d'Hypnose & Thérapies Brèves.

Publie régulièrement dans la Revue Hypnose & Thérapies Brèves


Hypnose et Thérapies Brèves

Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°19
http://hypnose.tm.fr/hypnose-therapies-breves-n19-2010-2011/

« L’infini au jour le jour. L’univers hétérogène du quotidien en soins palliatifs » L’accompagnement des personnes en fin de vie et ses conséquences sur le soignant. Jean-Pierre Courtial, Bernadette Audrain-Servillat, Pierre-Henry Garnier.

Dans le service de Soins palliatifs d'un grand CHU les risques pour le soignant sont majeurs. Celui-ci ne peut évidemment être seul. L'institution d'une équipe, nécessaire, présente dans ce domaine des particularités importantes et pleines de paradoxes.
Première partie: Problèmes posés par les soins palliatifs.
Réponses initiales. La réalité de la pratique de l'accompagnement des personnes en fin de vie est souvent loin d'être paisible, d'être cette succession d'étapes qu'il suffirait de suivre.

Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°20Hypnose & Thérapies Brèves N°20

http://hypnose.tm.fr/revue-hypnose-therapies-breves-fevrier-mars-avril-2011/
“L'infini au jour le jour. L'utilisation de l'hypnose et de l'intervention systémique en soins palliatifs." (Bernadette Audrain-Servillat, Jean-Pierre Courtial, Pierre-Henry Garnier)

En prolongement du dossier thématique "Hypnose et Institutions", la deuxième partie de l'article sur l'Unité de Soins Palliatifs du CHU de Nantes montre comment son équipe se voit pour pouvoir agir dans une perspective systémique et hypnotique.
2ème partie:
Place de l'hypnose et de l'intervention systémique.
Les tensions familiales au moment de la fin de vie et au sein de l'ensemble constitué par les soignants et les familles sont nombreuses et fortes et peuvent nécessiter le recours à des pratiques systémiques et à l'hypnose...


Contactez cette thérapeute

 
Centre Interdisciplinaire de Thérapie Intégrative
15, Avenue Louise Michel
Rezé 44400
France
Téléphone: 02.40.40.32.15
47° 11' 17.3292" N, 1° 32' 58.5204" W

GARNIER Pierre-Henri

Pierre-Henri GARNIER Hypnose à Nantes et RezéHypnose Ericksonienne

Psychologue clinicien, docteur en sciences de l'information et la communication.

Enseignant Associé à la Faculté de Psychologie de Nantes (approches humanistes et systémiques).

Pratique en soin palliatif et éducation thérapeutique (CHU de Nantes).

Activités de recherche centrée sur le thème des approches intégratives en santé et des médiations multimedia (maptherapie.com)

Conférencier dans les Congrès de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves

Membre du Centre Interdisciplinaire de Thérapie Intégrative (CITI)



Hypnose Orientée Multimédia : expérience du dessin transmédia. Une nouvelle « carte » à explorer. Par Pierre-Henri GARNIER

Dans le cadre de notre activité au Centre interdisciplinaire de thérapie intégrative (citi44.com), nous travaillons sur le développement d’un projet de recherche-action intitulé MAP thérapie (http://maptherapie.com). En référence à la métaphore cartographique, nous explorons les intégrations possibles entre trois domaines : Multimédia, Art et Psychothérapie (MAP).

Les rapports entre thérapie et multimédia sont principalement envisagés sous l’angle cognitivo-comportemental (thérapie virtuelle des phobies, par exemple). Les recherches actuelles se focalisent principalement sur les conséquences psychopathologiques (addiction aux jeux vidéo). Peu de travaux se sont intéressés aux processus hypnotiques et thérapeutiques liés à la création multimédia.

Dans un cadre épistémologique humaniste et systémique, notre travail vise à explorer de nouvelles modalités d’intervention liées à l’émergence des cultures numériques. En référence directe et assumée au « mesmérisme », nous cherchons à appréhender les conditions d’émergence d’un flux thérapeutique lié aux pratiques multimédia.

Comment mobiliser ce « flux culturel » en thérapie ? Comment l’utiliser pour amorcer, amplifier et ancrer les ressources des personnes ?

Le flux transmédia

Aujourd’hui, notre histoire de vie s’écrit en partie via des supports multiples (SMS, tweets, mails, réseaux sociaux, etc.). Nous constatons que les petits objets multimédia (POM ) participent à la mise en scène de notre identité globale.

Le flux multimédia ne se contente plus de faire « Pierre-Henri GARNIER Psychologue et Hypnothérapeute à Nantes et Rezéscintiller » les pixels de nos écrans, il s’invite entre, au travers et par-delà les objets courants (écran sur réfrigérateur, domotique, puces sous-cutanées, etc.). Il participe à la création d’une réalité dite « augmentée » , de ce que l’on nomme depuis peu « l’Internet des objets ».

Précisons que le terme « transmédia» a été inventé dans le contexte culturel du divertissement numérique. Il désigne la narration qui se vit par-delà la question du support. Le récit peut se vivre à la fois sur le Web, au cinéma, à la TV, et se poursuivre dans un jeu vidéo où sous forme de jeu de rôle in vivo. La mythologie « Star Wars » est un exemple. Les frontières entre réalité et virtualité disparaissent. L’enfant peut vivre le récit via le recours aux jeux réels (figurine, costume) et virtuels (console, DVD, avatars, etc.).

L’enjeu anthropologique nous semble incontournable pour la thérapie. La multiplication des formats peut conduire à une dissolution du sujet. Le rapport consumériste ne permet pas de nous approprier créativement cette ressource culturelle. La fascination du geek est un exemple d’hypnose « fétichiste ». Il peut se couper du monde à mesure qu’il consomme de la culture numérique.

A l’opposé, la communauté linux est un exemple d’assimilation créative de la technologie. Elle facilite notamment l’émergence d’outils innovants et gratuits au service de la création artistique contemporaine (exemple de puredata ou processing).

3A : amorcer, amplifier et ancrer la ressource

En dépassant la dichotomie classique entre technophobie (peur) et technophilie (fascination), nous découvrons que le multimédia est une forme culturelle parmi d’autres. Certes, ces outils possèdent de nombreux atouts (souplesse, possibilité de mixer, partager, transposer) mais ils ont également des limites (hypertrophie de l’audiovisuel sur le kinesthésique).

Il s’agit d’explorer les conditions de traduction entre objet et sujet (Bruno Latour) et de transduction entre culture, esprit et corps (Ernest Rossi). L’enjeu est d’utiliser la création transmédia pour aider la personne à amorcer, amplifier et ancrer les processus hypnotiques.

La posture du thérapeute est celle d’un accordeur au service de la construction d’un réseau relationnel (entre humain et non-humain, dirait Bruno Latour). Il s’agit d’aider le réseau à se densifier (approfondir le vécu sensoriel) et à se centraliser (créer de la relation aux autres), ceci au travers du flux transmédia.

Ainsi, notre démarche n’est pas centrée sur la dimension cognitive et symbolique. Nous centrons notre travail sur l’action (l’énaction, pourrait préciser Francisco Varela). Pour ce faire, nous appréhendons les phénomènes via la métaphore du fluide énergétique. Nous pensons que la culture numérique possède une énergie latente (Jean-Pierre Courtial ). Nous explorons les conditions de son actualisation en thérapie.

Lire la suite sur hypnose-ericksonienne.org
 
 
Centre Interdisciplinaire de Thérapie Intégrative Nantes Rezé
15, Avenue Louise Michel
Rezé 44400
France
Téléphone: 02.40.40.32.15
47° 11' 17.3292" N, 1° 32' 58.5204" W

Quiprocquo, Malentendu et Incommunicabilité - 28 Dr Stefano COLOMBO

Dr Stefano ColomboDr Stefano Colombo
\r\n
\r\nMédecin psychiatre, psychologue diplômé consultant à la Faculté de Médecine de Genève (enseignement et supervision).
\r\nEnseigne l’hypnose éricksonienne et la thérapie cognitive en France, Belgique, Suisse et Italie. Conférencier.

\r\n
\r\n

\r\n « C’est déjà ça ! »

\r\n
\r\n- Ah ! Je vois dans vos yeux un regard plus brillant !
\r\n- C’est vrai ? Je n’ai bien dormi que cinq nuits cette semaine.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Bien ! Je vois que les fringales c’est fini. Vous avez perdu du poids ! Combien ?
\r\n- Que deux kilos, et encore.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Comment avez-vous fait pour diminuer le nombre de vos cigarettes ?
\r\n- Docteur ! Croyez-vous encore au père Noël ou vous moquez-vous de moi ? Je ne suis passé que de trente à vingt-quatre cigarettes par jour.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- D’accord, d’accord ! Vous n’avez pas besoin de vous fâcher si j’ai pris sept minutes de retard sur le rendez-vous. Je vais les rattraper.
\r\n- C’est la moindre des choses.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Encore l’histoire avec votre mari ! Ne trouvez-vous pas que vous exagérez.
\r\n- Mais, hier soir, il n’est rentré qu’à minuit.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Facile de me reprocher de n’avoir pas pu marcher jusqu’au centre ville.
\r\n- Mais je n’ai pu aller que jusqu’à la boîte aux lettres.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Globalement, je vous trouve de meilleure humeur. Je vous en félicite.
\r\n- Vous vous contentez de peu, docteur, trois jours sur dix sans pleurer n’est pas un record.
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Heureusement que votre fille a été suffisamment sage pour ne pas conduire après la cuite que vous venez de me ra- conter.
\r\n- Mais elle est rentrée à deux heures du matin !
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n- Incroyable ! Vous me dites ne pas aller mieux et vous êtes même sortie au restaurant. - Si le Mac Do est un restaurant...
\r\n- C’est déjà ça !
\r\n
\r\n
\r\n

\r\n Pour lire la suite, et vous abonner à la Revue, cliquez ici

\r\n

\r\n  

\r\n
\r\n

\r\n Revue Hypnose Thérapies Brèves 28Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue

\r\n

\r\n N°28 : Février, Mars, Avril 2013

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Edito : Et(h)iquettes ? Thierry Servillat
\r\n « HYPNOSE & Thérapies Brèves » présente ses meilleurs vœux de bonne année à ses lecteurs.
Evidemment, me direz-vous. A la revue, vous êtes polis !
Bon, d’accord, si vous le prenez comme ça, je vous propose une petite réflexion. HYPNOSE : que représente pour nous ce mot ? Une pratique que nous affectionnons et que nous trouvons utile ? Certainement ! Un simple mot auquel il convient de ne pas accorder (trop) de révérence impressionnée ? Sûrement !
\r\n Un mot qui nous relie, un « acteur réseau » ? Bien volontiers !
Une simple étiquette pour nommer nos pratiques que nous voulons sincèrement créatives ? Pas si sûr !
Et que dire des nouveaux termes qui fleurissent depuis 30 ans (et même un peu plus) pour désigner ces fameuses « thérapies brèves » dont la multiplicité peut à la fois nous stimuler et aussi nous décourager (nous ne pourrons jamais les apprendre toutes !) ?
\r\n « Je viens vous voir parce que vous pratiquez l’hypnose ». « Ah oui, cela m’arrive, mais pas toujours, pas seulement », ai-je l’habitude de répondre, soucieux de garder le plus possible ma liberté d’intervention, la marge de manœuvre chère au regretté Richard Fisch... Lire la Suite...
\r\n  

\r\n

\r\n “L’utilisation. Pour diluer les résistances“ Lilian Borges Zeig.

\r\n

\r\n Principe essentiel dans l’approche éricksonienne, l’utilisation est présentée ici de façon approfondie, de nombreux exemples cliniques illustrant la richesse du concept et son importance pratique fondamentale.

\r\n

\r\n Le Dr Milton H. Erickson a révolutionné la psychothérapie en y apportant de nombreuses innovations et une manière de la pratiquer différente de celle de son époque. Une de ses grandes contributions a été ce que nous appelons l’Utilisation. Celle-ci a été la facette centrale des interventions du Dr Erickson, et nous pouvons dire qu’elle faisait aussi partie de son style de vie. Il n’est pas possible de comprendre la psychothérapie éricksonienne sans comprendre cet important concept.
L’Utilisation est la promptitude avec laquelle le thérapeute répond stratégiquement aux stimulations de l’environnement, du patient et de la situation thérapeutique afin d’arriver aux buts de la transe et de la thérapie. C’est une manière d’« explorer l’individualité du patient pour vérifier quels apprentissages, expériences et habiletés mentales sont disponibles pour combattre le problème et alors utiliser ses réponses personnelles internes uniques pour atteindre les objectifs thérapeutiques ». (Erickson & Rossi, 1979, p.1). C’est une manière de ne pas se laisser entraîner par la situation, mais au contraire de la prendre en main. « Le concept d’Utilisation implique que tous les aspects du client : son comportement, sa personnalité, ses relations et sa situation, sont potentiellement précieux et utiles pour rendre le patient capable d’acquérir des choix comportementaux plus gratifiants » (Erickson, 1980). Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n “Hypnothérapie et « états du moi ». Tous en scène“ Luise Reddeman, Allemagne

\r\n

\r\n Très pratiquées en Allemagne, la thérapie des « états du moi » peut utilement être combinée avec l’hypnose, ce que nous montre Luise Redemann, auteure très connue dans ce pays.
La psychothérapie est toujours associée au « drame de l’homme » - une expression de Fernando Pessoa - et nous prenons de plus en plus conscience que ce drame est entre autre l’expression de notre multiplicité intérieure, en particulier lorsqu’elle provient de traumatismes.
La thérapie psychodynamique imaginative des traumas, (en allemand : Psychodynamisch Imaginative Trauma Therapie, PITT), a été développée en Allemagne à partir des années 1980 comme traitement intégratif des personnes souffrant de séquelles souvent graves de traumatismes de l’enfance. PITT est imprégnée par la psychanalyse, mais également inspirée de nombreuses orientations et écoles psychothérapeutiques, en particulier l’hypnothérapie. A mes yeux, il est important de découvrir le point commun entre les différentes écoles thérapeutiques, et je considère utile de connaître et de citer les différences, c’est-à-dire de disposer de théories consistantes. Les théories sont des concepts utiles pouvant faire l’objet d’un consensus et ne sont pas des vérités. Comme les êtres humains sont différents, ils auront des préférences pour différents concepts. Parfois on pourrait parler de différents auteurs développant des sujets différents, comme Fernando Pessoa avait en lui des écrivains différents qui pouvaient co-signer certains livres avec lui. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n “Colères de l’enfant. Approche narrative“ Hélène Darrié Magnin, France

\r\n

\r\n Les apports des thérapies narratives font actuellement débat. Etant nées du travail thérapeutique avec l’enfant, il était logique qu’un outil essentiel de cette approche, l’externalisation, soit présenté dans un tel cadre.
Je vous propose de partager avec vous quelques expériences thérapeutiques sur le thème de l’externalisation. L’externalisation est une technique dont j’ai découvert le nom en faisant une formation sur les thérapies narratives. Je l’utilise chez l’enfant depuis de nombreuses années, mais j’ai appris il y a un an (au cours d’une formation d’hypnose et thérapies brèves) qu’elle était issue des thérapies narratives. Faire le lien entre ces deux éléments a modifié et complété ma perception de cette technique. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n “Perte puis profit. Face au sentiment de diminution“ Doris Suchecki, Argentine

\r\n

\r\n La vie peut être vue comme une perte continuelle, perte qui se fait sentir bien souvent par à-coups : survenue d’une maladie physique, décès d’un proche, séquelles d’un accident... Ce « coté pas sympathique de la vie » (Milton Erickson) peut pourtant constituer une opportunité pour découvrir des ressources.


\r\n

\r\n INTRODUCTION
\r\n La perte de certaines capacités dans le corps humain fonctionne comme une détonation de l’existence. Une maladie qui limite, un accident qui mutile, un désastre, un viol, sont des faits qui prennent tout leur sens dans la narration de celui qui les subit.
Des questions surgissent : « Pourquoi moi ? » ; « Pourquoi maintenant ? » ; « Quelle sera la suite ? ». Ces questions réactualisent le sens de notre existence et l’incertitude à laquelle nous sommes confrontés. La douleur physique est un appel du corps, et la souffrance mentale est un cri de l’âme. Nous expérimentons une anxiété et une peur de la mort, un désordre, un rejet, une rage, une négation, une dépression, une humiliation, une mélancolie... et, finalement, une acceptation.
Accepter sa propre douleur signifie avoir compris que le danger et le mal ne peuvent pas être évités. Avoir des difficultés est un élément structurel de la vie. Devant les difficultés, nous perdons momentanément nos cadres de références jusqu’à en créer de nouveaux. Si nous avons con- science de recevoir ce que la vie nous offre, nous découvrirons aussi que nous disposons de la liberté de choisir et de donner un nouveau sens à ce qui nous arrive. J’ai confiance en la capacité de l’homme pour vaincre l’adversité et réinventer une nouvelle manière de vivre dans ce monde. Le défi est comment l’organiser. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n “ Un dialogue inhabituel. Cybernétique et émotions. Gregory Lambrette, Belgique

\r\n

\r\n 
Une des avancées importantes de l’approche stratégique brève concerne la prise en compte du travail avec les émotions. Gregory Lambrette situe cette évolution dans une perspective historique, pour nous emmener loin des conceptions pionnières initiales, sans pour autant s’en couper.

\r\n

\r\n « Il n’y a pas de résistance, il n’y a que du feed-back » Albert SCHEFLEN.

\r\n

\r\n LIMINAIRES
Au même titre que les comportements et les cognitions, les émotions sont l’un des composants essentiels de nos interactions. Principalement déclenchées par nos croyances et notre perception de la réalité, les émotions influent sur nos agissements (ou non-agissements) et déterminent (ou empêchent) pour beaucoup nos réactions. On peut feindre de les ignorer et tenter de feinter avec elles en privilégiant la seule raison. L’on peut également se focaliser exclusivement sur elles et en être aveuglé au point de ne plus voir d’autres paramètres tout aussi essentiels. Mais les négliger serait nier un déterminant fondamental de nos actions et la substance même de nos relations. C’est que si la vie n’est pas logique (au sens traditionnelle du terme s’entend) et la raison auto-suffisante, nous savons, à l’instar de Pascal, que le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Hypnophilo : “Des logiques non ordinaires“ Thierry Servillat

\r\n

\r\n La logique est une partie de la philosophie, nous l’oublions trop souvent. A ce sujet, un des livres les plus récents (2008) de Giorgio Nardone, dont les éditions Satas viennent de publier la traduction française1, traite du changement en référence aux logiques non ordinaires.
Quelles sont ces logiques ? Elles sont bien éloignée de celles qu’affectionne – Wittgenstein excepté – notre philosophie occidentale dominée dans ce domaine par Platon, d’où son éloignement de la réalité que vivent nos patients.
G. Nardone s’intéresse à ces logiques, fidèle à sa conviction que psychologie et psychothérapie sont « la nouvelle philosophie appliquée », au sens que cette expression avait au siècle dernier.
L’être humain n’est pas rationnel. « Mû par ses émotions », il se comporte autrement que ce que lui dicte sa raison. L’auteur, qui place la notion d’illusion au centre de sa réflexion sur la dépression, propose un nouveau concept, l’auto-tromperie, qui consiste à croire que nous contrôlons la réalité grâce à notre pensée. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Quiproquo, malentendu et incommunicabilité : “C’est déjà ça !“ Stefano Colombo, dessin de Muhuc

\r\n

\r\n - Ah ! Je vois dans vos yeux un regard plus brillant ! - C’est vrai ? Je n’ai bien dormi que cinq nuits cette semaine.
- C’est déjà ça !
- Bien ! Je vois que les fringales c’est fini. Vous avez perdu du poids ! Combien ? - Que deux kilos, et encore. - C’est déjà ça !
- Comment avez-vous fait pour diminuer le nombre de vos cigarettes ?
- Docteur ! Croyez-vous encore au père Noël ou vous moquez-vous de moi ? Je ne suis passé que de trente à vingt-quatre cigarettes par jour.
- C’est déjà ça ! Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Recherche : “Le cerveau, préprogrammé pour l’hypnose ?“ Antoine Bioy

\r\n

\r\n Ce dernier trimestre 2012, un article a défrayé la chronique scientifique, à partir des recherches menées dans le laboratoire du talentueux Spiegel, à Harvard (Hoeft et al., 2012). Les auteurs semblent en effet prouver que l’hypnotisabilité ne serait pas un trait de personnalité, mais serait le produit de connexions neuronales spécifiques. Pour ce faire, les auteurs s’intéressent aux différences entre 12 sujets faiblement hypnotisables et 12 sujets hautement hypnotisables (tous adultes), en partant à la recherche d’une signature neurologique qui les différencieraient. Ceci permettrait d’atteindre une vieille lune : construire des scripts cliniques adaptés aux profils psychologiques / cognitifs, et ici neurologiques, des patients.
Sur un plan général, cette étude con- firme une nouvelle fois que l’état hypnotique n’est pas un “lâcher prise” comme cela est souvent dit, mais un modulateur des champs cognitifs et sensoriels. Roustang parlait d’un éveil paradoxal, les neurosciences continuent à lui donner raison. Et les auteurs de conclure que finalement l’hypnose peut être synthétisée comme une situation de “ conflict-free attention and intention ”. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Coïncidences : “Peinture : les 5 sens“ Sophie Cohen

\r\n

\r\n Chers lecteurs hypnothérapeutes, est-ce utile de préciser pourquoi ce genre de tableaux - car il s’agit bien d’un genre, j’aurai l’occasion d’y revenir un peu plus loin - a retenu mon attention ? Ne sommes-nous pas tous en permanence à « jouer », diagnostiquer et travailler avec poésie, avec les cinq sens : les nôtres et ceux de nos patients ?
Joyce Mills nous recommande d’établir un diagnostic en étudiant la façon dont le patient s’exprime sur les cinq sens, de sorte d’examiner où sont les blocages. Ou, dit autrement, de repérer les sens sur lesquels le patient se trouve en auto- hypnose négative. L’intervention du thérapeute visant à restaurer une auto-hypnose positive sur les sens qui seraient affectés, à remettre de la vie, de la fluidité là où il y a blocage.
Gaston Brosseau, lors de ses interventions, propose avec poésie et humour aux personnes qui viennent le consulter de « réinitialiser » leurs ressources sur les cinq sens1 de sorte d’être complètement présent, disponible à ce qui se passe ici et maintenant. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Congrès et conférences : “Le congrès ISH de Brême“ Elise Lelarge

\r\n

\r\n Dans les coulisses de la fête d’octobre, à Brème, nous traversons la grande place pour rejoindre le Palais des Congrès entre les manèges qui se montent. Le lieu du congrès que nous allons découvrir progressivement pendant ces 5 jours de ren- contres internationales est particulière- ment convivial... Le premier matin, je dé- couvre avec plaisir le travail de Stéphane Ottin Pecchio. Tout cela me donne bien envie de faire une séance... Pour voir... Il chante, joue du piano, touche des points d’acupuncture, accompagne dans une transe hypnotique, en forêt, une clairière, un message, spécialement pour vous... Ça raisonne, ça vibre, entre les notes de son piano, sa voix, le toucher et la transe... Qui a dit que les hommes ne sont pas multitâches ? Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Humeur : “Le siècle de la synthèse“ Ephrem Ménager

\r\n

\r\n Nous ne connaissons pas notre bonheur d’être initié à l’hypnose, la mère de toutes les psychothérapies. Nous ne pouvons que plaindre ceux qui, ne connaissant pas la chance d’avoir un outil thérapeutique athéorique aussi puissant, en sont encore à des batailles idéologiques de l’autre siècle. J’en donnerai trois exemples.

\r\n

\r\n Il y a cette proposition de loi de pénaliser l’utilisation de la psychanalyse dans l’autisme. Or il me semble que s’il s’agît de dénoncer un défaut de soin adapté, ce n’est pas le pouvoir législatif mais le pouvoir judiciaire qui devrait trancher. Lire la Suite...

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n -----------------------------------------------------------------------------------

\r\n

\r\n  

\r\n

\r\n Pour vous abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves, cliquez ici...

\r\n

\r\n Revue Hypnose Thérapies Brèves 28

\r\n
\r\n

Formation Hypnose: Traitement par l’hypnose de la douleur Chronique dans ses dimensions Physiques et Psychologiques. Dr Patrick BELLET

\r\n

\r\n

\r\n
\r\n Lieu: Strasbourg
\r\n
\r\n Personnes Concernées

\r\n Médecins, psychologues, infirmières, infirmières-anesthésistes, kinésithérapeutes ayant déjà suivi une formation à l’hypnose.
\r\n
\r\n Objectifs :
\r\n Savoir conduire un traitement de la douleur chronique par l’hypnose.
\r\n
\r\n Programme
\r\n Anamnèse analogique.
\r\n Mise en place des prémisses stratégiques dans le contexte personnel, familial et professionnel.
\r\n Approches indirectes de la résistance.
\r\n Approfondissement des techniques de dissociation.
\r\n Traitement de l’anxiété et des dimensions psychologiques de la douleur chronique.
\r\n Techniques de recadrage.
\r\n Techniques de transformation sensorielle (substitution, déplacement, variations).
\r\n Techniques de catalepsie et lévitation .
\r\n Techniques de distorsion subjective de l’écoulement du temps.
\r\n Elaboration d’analogies et de métaphores.
\r\n Techniques d’amnésie.
\r\n Suggestions post-hypnotiques.
\r\n Prescription paradoxale du symptôme.
\r\n Auto-hypnose.
\r\n Applications pratiques :
\r\n Traitement de polypathologies associant traumatismes physiques et chocs psychologiques (accidents de
\r\n la route, agressions, catastrophes naturelles, etc...).
\r\n Rééducation fonctionnelle des AVC et des traumatismes crâniens.
\r\n Spécificités de l’hypnose en pédiatrie.
\r\n Traitement des douleurs cancéreuses.
\r\n Traitement des membres fantômes.
\r\n Traitement des migraines.
\r\n Traitement des fibro-myalgies.
\r\n Traitement des névroses post-traumatiques.
\r\n Traitement des douleurs idiopathiques.
\r\n
\r\n

\r\nDr Patrick BELLET, Médecin, Auteur de L’hypnose Editions Odile Jacob, ex-Rédacteur en chef de la revue Hypnose & Thérapies Brèves , Président-fondateur de la Confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves, Formateur agréé à l’hypnose éricksonienne et aux thérapies brèves, Vaison-la-Romaine.
\r\n

\r\n
\r\n Dates des Formations: cliquez ici
\r\n
\r\n  

\r\n

Thérapie par EMDR

therapie EMDR Evelyne JOSSEAvant son intervention au sein de l'Institut Milton Erickson Nice Côte d'Azur "Apport de l’hypnose dans le traitement du traumatisme." nous présentons Evelyne JOSSE, dans une interview de Marie-Françoise Dispa pour equilibre-magazine.be
\r\n
\r\nIl y a vingt-cinq ans, l’EMDR faisait rire; aujourd’hui, elle fait la différence. Très décriée à ses débuts, cette thérapie « pour l’angoisse, le stress et les traumatismes », qui soigne l’esprit en faisant bouger les yeux, est désormais mieux acceptée par le monde psy.
\r\n
\r\n
\r\nCalifornie, 1987. Une jeune femme se promène dans un parc. La tête pleine de « ces petites pensées négatives qu’on remâche sans arriver à les digérer », elle suit machinalement du regard les enfants qui jouent, les couples enlacés, les escadres de canards sur le lac. Et, tout à coup, elle constate que ses préoccupations ont disparu « toutes seules », laissant la place à une sérénité teintée de bonne humeur. Une autre aurait attribué ce phénomène aux vertus conjuguées du grand air et de l’exercice et n’y aurait plus pensé. Mais Francine Shapiro n’est pas n’importe qui. Doctorante en psychologie, elle a l’habitude de se servir d’elle-même comme d’un « laboratoire pour mes recherches corps-esprit ». Tout en continuant à marcher, elle entreprend donc de s’observer attentivement. Aucun doute: plus elle bouge les yeux de gauche à droite et inversement, plus ses problèmes s’estompent. Et, quand elle tente de se refocaliser volontairement sur eux, ils ont perdu leur charge émotionnelle négative!
\r\n
\r\nBonne digestion
\r\nC’est ainsi qu’est née l’EMDR, EyeMovement Desensitization and Reprocessing ou Désensibilisation et Reprogrammation par les Mouvements Oculaires. « Le fonctionnement de cette technique thérapeutique n’est pas encore entièrement élucidé, parce que la neurophysiologie du cerveau reste en
\r\npartie mystérieuse, explique la psychologue Evelyne Josse, responsable du comité Communication pour EMDR-Belgique.
\r\n
\r\nMais une chose est sûre: l’EMDR reproduit les mouvements oculaires rapides qui surviennent spontanément pendant le sommeil paradoxal ou sommeil de rêve, le stade du sommeil où sont traités et « digérés » les événements vécus pendant la journée. » Notre cerveau possède en effet un système naturel de guérison qui nous permet de surmonter les difficultés quotidiennes en les re-traitant dans notre cortex préfrontal, siège du raisonnement. Face à certaines expériences traumatisantes, toutefois, ce mécanisme peut s’enrayer. «
\r\n
\r\nL’information relative à cette expérience est alors stockée dans notre cerveau émotionnel, au niveau de l’hippocampe et de l’amygdale, où elle reste comme enkystée, hors d’atteinte de notre cerveau rationnel, explique Evelyne Josse. Et, dans le réseau de mémoire dysfonctionnel ainsi créé, il suffit d’un rien – une rencontre, un sentiment d’impuissance, voire un simple symptôme physique comme l’accélération des battements cardiaques, par exemple – pour réactiver les émotions liées à l’expérience traumatisante, au point de perturber la qualité de vie et parfois l’équilibre psychique de la personne. »
\r\n
\r\n

\r\n therapie emdr

\r\n
\r\nScepticisme
\r\nLe rôle de l’EMDR est de débloquer la situation en amenant le patient à revivre, dépasser et retraiter le traumatisme, jusqu’à ce qu’il puisse le classer à sa juste place dans l’album de sa vie, au lieu de se laisser envahir par lui. « Les mouvements oculaires ne sont d’ailleurs pas indispensables, précise Evelyne Josse. L’important est que la stimulation soit bilatérale. Des tapotements sur les mains ou les genoux, ou bien des bips sonores dans une oreille puis dans l’autre, se sont révélés tout aussi efficaces. » Mais, quelle que soit la forme de stimulation choisie, peu de patients sont conquis d’emblée. « J’étais très sceptique, avoue Isabelle, 36 ans, dont la personnalité avait été transformée par un viol subi à l’âge de 17 ans. Je n’avais pas voulu consulter de thérapeute, j’étais persuadée de pouvoir m’en sortir seule, mais j’étais devenue très agressive.
\r\n
\r\nEt, après mon mariage, il y a deux ans, cette agressivité s’est tellement exacerbée que la séparation nous est bientôt apparue comme la seule solution possible. Sur l’insistance de mon mari, cependant, nous sommes allés voir un thérapeute de couple. C’est lui qui m’a recommandé l’EMDR. Nous avons fait quatre ou cinq séances, au cours desquelles, à travers des séries successives de mouvements des yeux, j’ai dû revivre le viol, à plusieurs reprises, de façon chaque fois différente. Je me sentais un peu ridicule, comme une petite fille à qui on demande de refaire sans cesse le même dessin sur une feuille blanche.
\r\n
\r\nSeulement, je reconnais que ça a marché. Pas à 100%, mais j’ai réussi à prendre mes distances par rapport au passé, et je me suis beaucoup adoucie. Désormais, je parviens à parler de ce qui m’est arrivé, ce que je ne faisais jamais autrefois. Et mon mari et moi sommes toujours ensemble... »
\r\n
\r\nGrandsT, petitsT
\r\nQue soigne l’EMDR? Avant tout, selon l’expression de Francine Shapiro, « les grands T » (pour « traumas): guerre, viol, accident, agression... Mais elle s’applique aussi aux « petits T » – les traumas de la vie quotidienne: deuil, divorce, perte d’emploi, violence conjugale, harcèlement... « Suite à un harcèlement moral au travail, j’étais très angoissée et j’avais énormément grossi, raconte Suzanne, 52 ans. Mon généraliste m’a conseillé l’EMDR. Au début, je ne pensais qu’au harcèlement, mais, pendant les mouvements oculaires, d’autres images me sont venues: des épisodes de mon enfance que j’avais complètement occultés, un problème d’alcoolisme, des abus sexuels aussi.
\r\n
\r\nLa question du harcèlement a été vite réglée: aujourd’hui,même quand je suis en face de la personne qui m’a fait ça, je ne ressens plus rien. Mais je continue les séances, à raison d’une par semaine depuis six mois, car j’ai l’impression qu’elles opèrent dans mon cerveau un véritable grand nettoyage. Non seulement j’ai réussi à me reconstruire, mais j’ai recommencé à évoluer! » Contrairement aux idées reçues, en effet, l’EMDR, bien que faisant partie des thérapies brèves, ne résout pas toutes les difficultés... en un clin d’oeil.
\r\n
\r\nPour transformer les croyances bloquantes et polluantes suscitées par le traumatisme – « je suis impuissant », « je suis coupable », « je n’ai pas le choix » – en pensées et sentiments positifs – « je suis capable dem’en sortir », « je réalise que ce n’était pasma faute », « c’est à moi de choisir ma vie » – il faut plus ou moins longtemps, selon la complexité de l’histoire du patient.
\r\n
\r\nBien utilisée, la thérapie EMDR peut donc faire sauter le blocage qui empêche « le mouvement naturel vers la santé », cher à Francine Shapiro. Toutefois, « il serait malhonnête de dire que l’EMDR fonctionne toujours rapidement, et aussi qu’elle fonctionne avec tout le monde, conclut Evelyne Josse. Ce n’est pas de la magie, mais une technique qui apporte des modifications au niveau de la neurophysiologie du cerveau.»
\r\n
\r\n
\r\n Source: http://www.resilience-psy.com/spip.php?article170
\r\n
\r\nhttp://www.hypnose-ericksonienne.org/Apport-de-l-hypnose-dans-le-traitement-du-traumatisme-Institut-Milton-Erickson-Nice-Cote-d-Azur_a389.html
\r\n
\r\n
\r\n

\r\n Les conduites pré-prostitutionnelles chez les adolescents. par Evelyne JOSSE

\r\nhttps://plus.google.com/u/0/105631482374888089255/posts/3ZCtDzx8yag
\r\n
\r\nSociété hypersexualisée, les conséquences sur la sexualité

Hypnose au service du changement. Formation Hypnose Ericksonienne Thérapies Brèves

Becchio & Celestin-LhopiteauPsychologue-Psychothérapeute. Unité Douleur et Soins Palliatifs, CHU Bicêtre, Paris Jean Becchio Médecin. Praticien consultant AP/HP
\r\n
\r\nCet atelier vous proposera d’expérimenter des exercices axés sur le processus de changement à partir d’un travail original, tramé par Isabelle Célestin-Lhopiteau et Jean Becchio, et de réfléchir ensemble sur ce que l’hypnose nous apprend du changement. Isabelle a fourni pour cette trame les fils de l’anthropologie et de la psychologie, Jean ceux des neurosciences et de la philosophie. Cet atelier s’adresse à tous public : les professionnels de santé pourront proposer ces exercices à leurs patients, les autres professions pourront les utiliser dans un travail auto-hypnotique orienté vers le changement. Une partie théorique sera développée sous forme de discussion avec les participants.
\r\n
\r\n
\r\n
\r\nIsabelle CELESTIN-LHOPITEAU
\r\n
\r\nInstitut ou organisme d'attache : Afehm
\r\n
\r\nPrésentation: Psychologue, Psychothérapeute, Unité Douleur et soins palliatifs, CHU Bicêtre, Paris
\r\n
\r\nCV rapide
\r\nIsabelle Célestin-Lhopiteau est psychologue et psychothérapeute à l’Unité douleur et Soins Palliatifs de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.
\r\nElle intervient également dans de nombreux cycles de formations privés et universitaires en France et à l’étranger.
\r\nEnfin, elle est co-auteur du « Guide des méthodes psychocorporelles » (Masson, 2006), de l’« Aide mémoire d’Hypnose Médicale et d’Hypnothérapie » (Dunod 2010) et réalisatrice de films documentaires sur les différentes façons de soigner à travers le monde et sur la transe à travers les cultures
\r\n
\r\nDr Jean BECCHIO
\r\n
\r\nInstitut ou organisme d'attache : Afhyp
\r\n
\r\nPrésentation: consultant AP/HP soins palliatifs et psychiatrie directeur d'enseignement du Diplôme Universitaire d'Hypnose Clinique de Paris XI
\r\n
\r\nCV rapide
\r\ndocteur en médecine au service du développement de l'hypnose adaptée au sujet souffrant ou douloureux.
\r\n
\r\nVendredi 3 Juin 12h Forum Hypnose & Thérapies Brèves Biarritz 2011
\r\n
\r\n

Dr GAJAN Francis Formateur Institut Français d'Hypnose, Institut Milton Erickson de Normandie

Médecin hypnothérapeute Praticien libéral et médecin-attaché au CHU de Rouen

Hypnothérapeute formé à l'IMHE de Paris en 93-94.

Formateur à l'AFHMD (Association Francophone d'Hypnose Médicale et Dentaire), l'IFH et à l'IMHE de Normandie

Intervenant au DU-Douleur de la Faculté de Rouen
Médecin-attaché au Centre anti-douleur du CHU de Rouen depuis 1996, et au Service ORL depuis 2001(thérapie des acouphènes).

En savoir plus sur le Dr Gajan sur www.hypnose-ericksonienne.org

Intervention du Dr GAJAN : "Du blocage à l'ouverture du deuil en 2 séances."
Forum Hypnose Thérapies Brèves Biarritz 2011
Jeudi 2 juin 2011 - 16H30-17H30
sur www.hypnose-ericksonienne.org



32 rue de Fontenelle
Rouen 76000
France
49° 26' 34.0872" N, 1° 5' 9.2436" E

Dr QUIN Daniel, Vice-Président Institut Milton Erickson Strasbourg Hypnose Ericksonienne Strasbourg

Etudes de médecine à Strasbourg.
Thèse de doctorat en médecine en 1980 sur la maladie de Kawasaki.

Formation en hypnose traditionnelle.

Formation en hypnose Ericksonnienne à l’institut Milton Erickson Méditerrannée de Toulon – Marseille auprès du Dr Meggle Dominique en 2000.

Formation en thérapie brève auprès du Dr Meggle de l’institut Milton Ericksonn Méditerrannée de Toulon – Marseille en 2004. Pratique l’hypnose Ericksonnienne en cabinet médical depuis 2002.

Communications : Intervenant au congrès de Sanary en 2003 ( médaille d’argent de la meilleure communication) Intervenant au congrès de Saint Malo en 2005.

Intervenant au congrès de Quiberon en 2008. Intervenant au congrès de Nantes en 2009.

A présenté « dissociation et neurosciences » au XVIIIème congrès international d’hypnose à Rome en 2009.

Enseignement : Enseigne l’hypnose Ericksonnienne au Groupement Lyonnais d’études médicales depuis 2002.

Participe à l’enseignement au Cercle Alsacien d’hypnose thérapeutique depuis 2007.

Enseigne l’hypnose thérapeutique à Strasbourg depuis 2009.

Membre fondateur et vice-président de l’institut Milton Erickson de Strasbourg – Alsace en 2009.

Intervention au Forum Hypnose et Thérapies Brèves Biarritz 2011: l'Hypnose pour les Nuls

En savoir plus sur le Dr Daniel QUIN


14, Bd d'Anvers
Strasbourg 67000
France
Téléphone: 03.88.61.33.22
48° 35' 12.9588" N, 7° 46' 13.0404" E

Livres en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose, Hypnose Thérapeutique, Hypnose Médicale

\r\n Livres Nouvelle Hypnose

\r\n
\r\nNouvelle Hypnose Jean BECCHIONouvelle Hypnose, Initiation et Pratique. Dr Jean BECCHIO, Dr Charles JOUSSELIN
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n La Nouvelle Hypnose. Vocabulaire, principes et méthode. Dr Jean GODIN
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n

Dr Jean BECCHIO. Auto-hypnose énergétique en médecine générale. Forum Hypnose Thérapies Brèves Biarritz 2011


\r\n
\r\n
\r\n L'auteur pratique la médecine générale et la médecine chinoise depuis plus de trente ans et l'hypnose depuis un quart de siècle. Ce travail est le fruit d'une expérimentation quotidienne auprès des patients, en clientèle de ville et en milieu hospitalier où il exerce en soins palliatifs depuis deux décennies.
\r\n
\r\n La majorité des patients consultant en médecine générale présente des troubles qu'ils pourraient gérer sans l'aide du médecin, sans l'ingestion de médicaments. Il suffirait de pratiquer une médecine "éducative", préventive comme disent les autorités qui nous gouvernent et leur enseigner des petits moyens destinés à vaincre ces troubles. L'apprentissage de l'auto-hypnose fait partie de cette éducation. Nous proposons de définir le concept d'auto-hypnose énergétique basé sur le "tressage" de techniques hypnotiques et philosophiques.
\r\n
\r\n La partie philosophique est elle même formée de deux branches, la taoïste et son concept particulier de Qi et la grecque classique et son utilisation re-actualisée des mythes. Le discours sera illustré par l'apprentissage de trois petits exercices pratiques. L'auteur présente ce concept d'auto-hypnose énergétique depuis plus de vingt ans.
\r\n
\r\n Ce concept évolue au fil des ans en fonction des découvertes récentes dans le domaine des neuro-sciences, de la biologie, de la génétique et aussi par la lecture approfondie des textes classiques chinois, grecs et philosophiques actuels, en particulier les textes d'Edgar Morin et René Girard.
\r\n
\r\n Interventions au Forum Hypnose Thérapies Brèves 2011 Biarritz

\r\n
\r\n Livre du Dr Jean BECCHIO sur la Nouvelle Hypnose
\r\n
\r\n  
\r\n
\r\n
\r\n
\r\n